Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Apprendre le vin

Le 5/10/2015 par Julie

Qu'est-ce que le vin ?

Qu'est-ce que le vin ?

Le vin est un produit obtenu exclusivement par la fermentation alcoolique totale ou partielle de raisins frais, écrasés ou non, ou de moût de raisin

C'est en tout cas ce que dit la règlementation officielle en Europe. Approfondissons pour en savoir un peu plus :

  • Le vin est fait à partir de raisins frais ou de moût (jus) de raisins. Ca signifie notamment que parler de "vin" pour désigner du vin d'orange, du vin de palme, du vin de prune etc., est un abus de langage.
  • Ce jus de raisin subit une fermentation alcoolique : c'est le processus par lequel des levures (ici, en majorité des levures Saccharomyces Cerevisiae) transforment le sucre en alcool.
  • La fermentation peut être totale ou partielle : si le raisin est si sucré qu'elle s'arrête, ou bien si on la stoppe par ajout d'alcool, de soufre, par jeu de pression ou de température, c'est toujours du vin.
  • On peut se contenter d'utiliser le jus des raisins (donc les fouler et les presser avant la fermentation) ou même faire fermenter des raisins entiers si on le souhaite (c'est notamment le cas pour le Beaujolais Nouveau).
  • Ceci est la seule méthode : tout autre procédé, tout autre ajout, n'entre pas en ligne de compte. Donc non, le rosé-pamplemousse n'est pas du vin. C'est "une boisson alcoolisée à base de vin".

Un produit culturel et historique

Mais s'il faut bien une définition légale, il ne faut pas oublier non plus que le vin est le fruit d'un héritage. L'être humain produit du vin depuis des millénaires, toujours de la même manière (la fermentation alcoolique de raisins ou jus de raisins), et n'a eu de cesse depuis le début d'améliorer ce breuvage ainsi que les procédés pour le produire.

  • Les traces les plus anciennes de fabrication de vin datent de l'an 6000 av. JC et ont été trouvées dans l'actuelle Géorgie.
  • Dans l'Antiquité grecque et romaine, le vin faisait partie intégrante de la culture et de la vie quotidienne : le dieu du vin, qu'on le nomme Dionysos ou Bacchus, était adoré, et de nombreux temples encore visibles aujourd'hui lui sont dédiés. Cependant, n'omettons pas l'Egypte antique : on a trouvé dans la tombe de Toutankhamon 36 pots de vin portant comme mention leur style, leur année et zone de production, et le nom du producteur !
  • Néanmoins, le vin de l'Antiquité avait plus en commun avec un vermouth ou une retsina qu'avec le vin que nous avons coutume de consommer de nos jours : il était habituel d'utiliser de la résine pour protéger le vin et le conserver, ou bien des épices pour en "améliorer" le goût. Dans la Rome antique, il était fréquent de mélanger du vin à de l'eau.
  • En France, on doit les plus grands de nos vignobles à l'Eglise : toute l'Histoire du vignoble bourguignon est liée aux moines, ceux de Cîteaux et des abbayes dites "filles de Cîteaux", ceux de Cluny... Ce sont les moines qui ont étendu la culture de la vigne en Champagne, dans la vallée de la Loire, mais aussi en Provence ou encore en Allemagne.
  • Le Bordeaux moderne, lui, doit ses lettres de noblesse aux Anglais, et aux siècles pendant lesquels l'Aquitaine appartint à la couronne d'Angleterre (1154 à 1453). Il doit également beaucoup aux Néerlandais, qui ont créé le Médoc en drainant ses terres, qui n'auraient pas été cultivables sans cela.
  • Les bouteilles en verre datent quant à elle du 17ème siècle, et c'est grâce aux nouvelles techniques en verrerie que l'on a vu naître le Champagne (la bouteille "moderne", elle, date des années 1740). Si les premiers bouchons étaient en verre, les premiers tire-bouchons ont fait leur apparition à la fin du 17ème siècle, autour de 1680.
  • La première zone d'appellation délimitée fut le Douro, où est produit le Porto, en 1756.

A partir du tournant du 19ème siècle, avec les premiers pas de la mondialisation, la révolution industrielle, les progrès techniques et scientifiques dans tous les domaines, le vin s'est réinventé, et c'est le breuvage que nous connaissons aujourd'hui qui a pris forme. Les grandes propriétés et noms historiques datent notamment de cette époque.

Aujourd'hui, le vin représente 600.000 emplois en France, et près de 800.000 hectares de terres cultivées. Dans le monde, ce sont plus de 7,5 millions d'hectares qui sont plantés, produisant près de 280 millions d'hectolitres de vin chaque année, soit l'équivalent de 3,8 litres de vin par personne et par an.
Impressionnant, non ?


Quelques mots sur l'auteur : Julie

La créatrice et rédactrice-en-chef de la Feuille de Vigne partage son temps entre un bureau (avec vue sur les vignes) et les vignes de France et d'ailleurs, et ne cache pas son intérêt pour les bouteilles les plus surprenantes, les vignobles les plus inattendus, et les vins étranges et étrangers.


Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.