Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Régions viticoles

Le 14/12/2015 par laFDV

Les vins de Bordeaux

Les vins de Bordeaux

Le Bordelais est la première région viticole française, celle dont les vins sont le plus connus à l'étranger, celle qui représente outre nos frontières l'archétype des grands vins de France. Mais au-delà de cette façade de quelques dizaines de grands crus classés, Bordeaux est une région viticole de premier ordre, avec une histoire unique et des styles de vins marqués, des rouges puissants aux blancs liquoreux en passant par les rosés, le clairet, les blancs secs, et même les blancs pétillants !

Les vins de Bordeaux en chiffres

  • 112.200 hectares de vignes, le plus grand vignoble AOC de France
  • 6.600 viticulteurs et 300 maisons de négoce
  • 5,4 millions d'hectolitres de vin produits chaque année

Différents styles de vins, pour tous les goûts
Si les rouges secs représentent la majeure partie de la production de la région, il ne faut pas oublier que le Bordelais produit également des vins rosés (Bordeaux rosé ou Bordeaux Clairet), et des vins blancs souvent rangés parmi les plus grands, qu'il s'agisse des blancs secs (dont ceux de Pessac-Léognan et des Graves, ou encore ceux de l'Entre-deux-Mers) ou bien des blancs doux liquoreux du Sauternais. Plus méconnu, le Crémant de Bordeaux est une des 8 appellations de crémant de France.

La carte des vins de Bordeaux

Les cépages des vins du Bordelais

Les grandes appellations des vins de Bordeaux

Les grands classements des vins de Bordeaux

Dans l'histoire, Bordeaux s'est distingué non seulement par un système commercial unique (la Place de Bordeaux, avec le négoce bordelais et les courtiers, intermédiaires indispensables de la vente, la distribution et la commercialisation des vins de Bordeaux), mais par ses classements. Le plus célèbre, immuable, reste celui de 1855, et d'autres plus récents peuvent être amenés à évoluer et être révisés, comme par exemple le non moins célèbre classement de Saint-Emilion.

Le classement de 1855
Etabli, comme son nom l'indique, en 1855, il se basait à l'origine sur des critères comme le prix des vins sur le marché. C'est un classement de propriétés et châteaux : au fil des années, il a changé quand ces propriétés ont changé de nom, ou bien se sont scindées, mais n'a vraiment été révisé qu'une seule fois, afin d'admettre en son sein le Château Mouton-Rothschild en tant que 1er cru classé.
C'est un classement qui concerne exclusivement les vins de la rive gauche du Bordelais : on y trouve les grands châteaux du Médoc, Haut-Brion à Pessac-Léognan, et les propriétés du Sauternais, dont les vins blancs doux étaient déjà connus et célébrés au 19ème siècle.
Consulter la classification complète officielle des crus de Bordeaux de 1855

Le classement des Graves
Officialisé en février 1959, cette classification "répare" le préjudice du classement de 1855 vis-à-vis des vins des Graves (seul Haut-Brion y figurait), en ne mettant en valeur que des propriétés des Graves ou, en l'occurrence, de Pessac-Léognan. On y retrouve encore Haut-Brion, mais ce classement fait la part belle aux vins blancs secs : sur les 16 châteaux classés, 6 le sont à la fois pour leur vin rouge et pour leur vin blanc, 3 pour leur vin blanc uniquement, et 7 pour leur vin rouge uniquement.

Le classement de Saint-Emilion
Les vins de ce classement portent sur leur étiquette la mention "Saint-Emilion Grand Cru", et la particularité de ce classement est d'être révisé tous les 10 ans, un événement qui donne lieu à bon nombre de polémiques et de plaintes de part et d'autre. Le classement distingue les grands crus classés et réserve une place à part à 4 châteaux, Premiers Grands Crus Classés A : Château Angélus, Château Ausone, Château Cheval Blanc et Château Pavie.

Les crus bourgeois
Depuis 1932, des propriétés du bordelais sont reconnues grâce à la mention "cru bourgeois", voire pour certains "cru bourgeois supérieur" ou "cru bourgeois exceptionnel". Ce classement concernait à l'origine 444 propriétés, et a été révisé en 2003. Il ne comprenait alors plus que 247 noms, dont 9 crus bourgeois exceptionnels, et fut décrié puis annulé par décret en 2007.
Depuis 2009, un nouveau régime, plus équitable, récompense les vins de manière annuelle. Ainsi, ce n'est plus un château qui est cru bourgeois sans limite de durée, mais une cuvée précise, dans un millésime particulier, jusqu'à épuisement des stocks de ce millésime. Un nouveau classement est donc établi chaque année, récompensant les vins qui ont alors 2 ans (la première sélection, en 2010, concernait le millésime 2008).
Enfin, le classement des crus bourgeois, comme ceux de 1855 et des Graves, ne récompense que les vins de la rive gauche du Bordelais, à l'exception du château Peybonhomme-les-Tours, situé sur la rive droite de la Gironde.

Crédits images : CIVB



Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.