Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Découverte

Le 29/12/2015 par Julie

Le vin de la semaine - Vive le crémant de Bailly-Lapierre

Le vin de la semaine - Vive le crémant de Bailly-Lapierre

Le Crémant de Bourgogne est né en 1975, grâce au projet d'hommes et de femmes producteurs de vins effervescents dans le nord de la Bourgogne, qui fondèrent les caves Bailly-Lapierre en 1972. Cela fait aujourd'hui 40 ans que la Bourgogne produit du crémant, et c'est dans le vignoble de l'Auxerrois qu'il faut aller pour remonter aux sources de cette appellation.

Les crémants de Bourgogne et le vignoble de l'Auxerrois

Les caves Bailly-Lapierre se situent à Saint-Bris-le-Vineux, un village qui porte bien son nom, tout près d'Auxerre. Nous sommes là aux confins nord de la Bourgogne, à quelques kilomètres à peine de Chablis, d'Irancy et du Tonnerrois, et à peine plus loin de l'Aube et de ses vignes de Champagne.

Saviez-vous qu'on estime qu'un tiers de la production totale de Crémant de Bourgogne est issue des vignes du Beaujolais ? Un comble quand on voit la Champagne toute proche, et qu'on sait combien un climat frais est plus adapté pour obtenir la maturité nécessaire, toute en retenue, pour faire un grand pétillant à base de chardonnay et de pinot noir.
On comprend alors mieux pourquoi Bailly-Lapierre est implanté ici, à "la frontière historique du comté de Champagne et du duché de Bourgogne", où les vins peuvent être élevés 12 mois au minimum dans des caves de 4 hectares, à 50 mètres de profondeur au coeur de la pierre de Tonnerre, où fraîcheur, humidité et obscurité permettent un vieillissement optimal.

Les caves Bailly Lapierre

Fondées en 1972, ces caves regroupent 430 vignerons qui apportent chaque année leurs raisins, pour une production totale approchant les 3 millions de bouteilles. Leur spécialité : le pinot noir, cépage capricieux mais capable de grandeur, que ce soit au nord dans les Riceys et en Champagne, ou au sud en Côte d'Or.

Vive la Joie - Crémant de Bourgogne rosé millésimé
Le coup de coeur, c'est un crémant rosé du millésime 2008, avec de délicats reflets orangés, et une palette aromatique allant des fruits rouges aux épices douces en passant par la brioche, les fleurs fraîches et les amandes. Au palais, c'est un vin aérien, avec une bulle fine et un équilibre maîtrisé, entre des notes fruitées fraîches et une légère rondeur briochée apportée par l'élevage.


Quelques mots sur l'auteur : Julie

La créatrice et rédactrice-en-chef de la Feuille de Vigne partage son temps entre un bureau (avec vue sur les vignes) et les vignes de France et d'ailleurs, et ne cache pas son intérêt pour les bouteilles les plus surprenantes, les vignobles les plus inattendus, et les vins étranges et étrangers.


Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.