Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Apprendre le vin

Le 19/09/2016 par laFDV

Qu'est-ce qu'un Grand Cru ?

Qu'est-ce qu'un Grand Cru ?

Premier cru, Grand cru, Grand cru classé, avec ou sans indication de rang... En France, n'est pas "grand cru" qui veut, et cette mention synonyme de qualité, de prestige et de renommée, n'a pas la même valeur d'une région à l'autre. Aujourd'hui, on vous emmène pour un tour de France des grands crus.

Les grands crus de Bordeaux

Dans le Bordelais, la mention "grand cru" est associée à un domaine, une propriété viticole, et lui reste associée malgré les changements de propriétaires et les acquisitions/ventes de parcelles de vignes. C'est une des rares régions viticoles où le grand cru est rattaché à un domaine et non à une terre (l'autre exception étant la Provence, où on parle de cru classé).

Le seul vrai grand cru du Bordelais est celui de Saint-Emilion. Par le biais d'un classement révisé tous les 10 ans, les châteaux et domaines de l'appellation Saint-Emilion acquièrent le titre de Grand Cru Classé (ils sont aujourd'hui au nombre de 64) ou bien de Premier Grand Cru Classé (ils sont 18, dont 4 grands crus classés A).
Saint-Emilion Grand Cru est une appellation à part entière, dont les règles sont plus restrictives que celles de l'AOP Saint-Emilion (rendements plus faibles, élevage plus long, embouteillage à la propriété). Il est intéressant de remarquer qu'il y a plus de Saint-Emilion Grand Cru que de Saint-Emilion... pratiquement 2 fois plus, en termes de volume, d'ailleurs !

Par extension, quand on parle de "grand cru" de Bordeaux, on fait référence aux crus classés, qui ont acquis cette mention lors d'une classification :

  • La classification des vins de 1855 concerne les vins du Médoc, des Graves et du Sauternais, et a été établie en 1855, pour ne (presque) pas changer depuis. Aujourd'hui, on dénombre dans ce classement, pour les rouges, 5 premiers crus, 14 deuxièmes crus, 14 troisièmes crus, 10 quatrièmes crus et 18 cinquièmes crus. Les blancs liquoreux, eux, compte 1 premier cru supérieur, 11 premiers crus et 15 deuxièmes crus. On privilégie cependant généralement le terme de cru classé, bien que l'expression "grand cru du Bordelais" fasse référence à ces vins.
  • La classification des Graves et de Pessac-Léognan de 1959 distingue 16 propriétés. Selon les cas, seul le vin rouge ou le vin blanc est classé, ou bien les deux.

Les grands crus de Bourgogne

Ce sont les grands crus historiques. 550 hectares de vigne, 33 climats en Grand Cru, qui sont chacun des appellations à part entière. Les grands crus de Bourgogne sont les vins les plus grands, les plus connus et les plus qualitatifs de la région, avec des noms dont la seule mention évoque le prestige, la grandeur, voire l'inaccessible. Chambertin, Clos de la Roche, Romanée-Conti, Grands Echezeaux, Clos Vougeot, Montrachet, Richebourg, La Tâche, Cortin, Corton-Charlemagne...

En Bourgogne, le grand cru est associé à la terre qui porte les vignes. La Romanée est le plus petit, comptant à peine 0,84 hectare. Le plus grand : Chablis, avec ses 104 hectares de vigne, suivi par Corton, avec 95 hectares. A titre de comparaison, c'est à peu près autant que certains premiers crus classés du Médoc (on pense notamment aux 90 hectares du Château Mouton-Rothschild ou du Château Latour, ainsi qu'aux 103 hectares de Lafite-Rothschild).

Les grands cru de Champagne

Un peu plus au nord, le grand cru champenois est aussi une mention rattachée à la terre. A la différence près qu'ici il ne s'agit pas de Climats délimités par les moines au fil des siècles, mais de communes. Elles font partie d'un système que l'on appelle "l'échelle des crus", et qui permet de déterminer le prix du kilo de raisin, année par année (la Champagne est une région où le négoce a toujours été prééminent, d'où l'importance de la valeur du kilo de raisin). Un prix de base est fixé avant les vendanges : le kilo de raisin en grand cru se vend à 100% du prix. Pour un premier cru, cela varie entre 90% et 99%, et entre 80% et 89% pour les autres communes de l'appellation.

On compte 17 grands crus en Champagne, qui représentent environ 9% de la superficie totale de l'appellation. Ce sont les communes d'Ambonnay, Avize, Ay, Beaumont-sur-Vesle, Bouzy, Chouilly, Cramant, Louvois, Mailly-Champagne, Le Mesnil-sur-Oger, Oger, Oiry, Puisieulx, Sillery, Tours-sur-Marne, Verzenay et Verzy. Pour que la mention Grand Cru apparaisse sur l'étiquette, il faut que le vin soit assemblé exclusivement à partir de raisins issus de grands crus.

Les grands crus d'Alsace

Il y a 51 grands crus en Alsace, de Steinklotz au nord au Rangen au sud, représentant au total 750 hectares de vigne. Des 3 hectares du Kanzlerberg aux 80 hectares du Schlossberg, ce sont autant d'expressions différentes du terroir alsacien, ou plutôt des terroirs alsaciens, chacun formant une tuile de l'immense mosaïque de terroirs de l'Alsace.

Un grand cru d'Alsace est par définition un vin de cépage, issu de l'un des 4 cépages "nobles" de la région : le Riesling, le Pinot Gris, le Gewurztraminer et le Muscat (bien que ce dernier puisse être un assemblage de plusieurs muscats parmi ceux autorisés). Le cépage est mentionné sur l'étiquette, et chaque vin est un mono-cépage. A 3 exceptions près :

  • Le grand cru Altenberg de Bergheim : plusieurs cépages peuvent être assemblés, à condition qu'il y ait entre 50 et 70% de Riesling, 10 à 25% de pinot gris et de gewurztraminer, et maximum 10% de cépages accessoires, parmi lesquels on compte le pinot noir, le chasselas, les muscats...
  • Le grand cru Kaefferkopf : plusieurs cépages peuvent là encore être assemblés, mais c'est ici le gewurztraminer qui domine l'assemblage (60 à 80%), avec en complément le riesling (10 à 40%) puis maximum 30% de pinot gris et maximum 10% de muscat. Pas de chasselas, de pinot blanc ou de pinot noir ici.
  • Le grand cru Zotzenberg : on reste ici en mono-cépage. Le muscat n'est pas accepté, mais ça n'est pas si important que cela, relativement au fait que le sylvaner est accepté en grand cru, une exception en Alsace.

Le grand cru de Loire

Dans la Vallée de la Loire, un vignoble fait figure d'exception, étant le seul à avoir atteint le grade de grand cru : Quarts de Chaume grand cru, une petite appellation de 50 hectares située sur la rive sud de la Loire, en face de Savennières, dans une zone réservée aux vins blancs liquoreux des Coteaux du Layon. Le Quarts de Chaume est un vin contenant au minimum 85 g/l de sucre résiduel, et élaboré à partir du cépage Chenin, récolté en surmaturité lors de tries successives.

Les grands crus de Provence

Petit abus de langage ici : on parle en réalité des crus classés de Provence, 23 domaines classés en 1955 et sélectionnés pour leur terroir, leur savoir-faire et leur réputation, de même que pour les crus classés du Bordelais. Il n'en subsiste aujourd'hui que 18, qui bénéficient de la mention "cru classé" des Côtes de Provence.



Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.