Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Le Saviez-Vous ?

Le 17/02/2017 par laFDV

Etymologie et histoire du sommelier

Etymologie et histoire du sommelier

Sommelier, somme, sommeil, sommeiller... Mais d'où vient le mot sommelier ? Difficile de penser que celle/celui qui oeuvre chaque jour pour nous éveiller au vin a un quelconque lien de vocabulaire avec un bon gros roupillon.

Face à cette question... nous nous sommes mis en quête de réponses.

D'où vient le mot "sommelier" ?

Le Littré nous dit que le sommelier est "celui, celle qui dans une maison, dans une communauté, a la charge de la vaisselle, du linge, du pain, du vin, etc".

Le terme lui-même est dérivé de "somme", du bas-latin "somarius" et de "suma". La somme, soit la charge d'un cheval, d'un âne... comme dans l'expression "bête de somme". Le sommelier, ou "saumalier" en provençal, est le conducteur de troupeaux, celui qui conduit les bêtes de somme.

Le terme a évolué, et le sommelier a été chargé plus généralement de la garde et des transports de bagage, et plus précisément du transport de l'approvisionnement. Au XIVème siècle, le sommelier est une sorte d'intendant, en charge des vivres et des provisions, mais on trouve aussi des "sommeliers des nappes" (chargés du linge de table), des sommeliers de la fruiterie ou de la paneterie, et au XVème siècle des sommeliers de corps, en charge des vêtements.

A la même époque, celui qui est en charge du service du vin, c'est l'échanson, et on estime que c'est à partir de 1812 que l'échanson a été renommé en sommelier, ce dernier étant chargé de l'approvisionnement des caves et du service des vins.



Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2016

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.