Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Actus

Le 20/11/2017 par Julie

Nouveaux records aux Hospices de Beaune - 420.000 euros pour la Pièce des Présidents

Nouveaux records aux Hospices de Beaune - 420.000 euros pour la Pièce des Présidents

La 157ème vente aux enchères des Hospices de Beaune a eu lieu ce dimanche 19 novembre, avec un millésime 2017 prometteur.
Si de nombreuses régions viticoles de France ont souffert et perdu en volume, la Bourgogne a été moins touchée, et ce sont au total 787 pièces de vin qui ont été mises aux enchères : depuis 2012, le nombre de pièces était resté inférieur à 600, avec à peine 444 pièces vendues en 2013, et 596 en 2016. Si le volume 2017 n'est pas un record, il explique cependant grandement le montant total record de cette vente.

11.145.000 euros - un produit total record

Le produit total de la vente a cette année atteint un nouveau record, dépassant 11 millions d'euros, quand dans le passé il n'avait dépassé les 10 millions qu'en 2015, année de qualité exceptionnelle. Vous trouverez peut-être ailleurs le montant de 13.529.301 euros : il s'agit là du produit total annoncé par la maison de vente aux enchères Christie's, qui inclut les frais d'acheteur. Pour plus de simplicité, et par souci de comparaison avec les années antérieures, nous parlons ici uniquement de prix marteau (le prix prononcé par le commissaire-priseur au moment de l'adjudication).

Le prix moyen de la pièce, lui, est de 14.161 euros. Une belle augmentation par rapport à 2016, mais on reste en dessous du prix record de 2015, millésime jugé exceptionnel en qualité.

Un petit retour en arrière s'impose...

Le produit total de la vente dépend très fortement des volumes, nous avons donc choisir pour illustrer l'évolution de cette vente sur les 12 dernières années le prix moyen de la pièce. Moins de 5.000 euros en 2005, plus de 17.000 aujourd'hui. Que s'est-il passé pour que les prix triplent en aussi peu de temps ?

Plusieurs explications sont à avancer : si l'on se penche sur les détails tout d'abord, on notera le bond des prix en 2012. Un millésime marqué par une très belle qualité, mais des rendements très faibles, en raison de nombreuses intempéries. La rareté des vins a alors tiré les prix vers le haut, avec plus de 56% de hausse entre 2011 et 2012. Les années suivantes, avec encore très peu de lots en vente, ont poursuivi selon cette règle de "ce qui est rare est cher". Il semblerait alors que 2017, première année où les volumes sont revenus à un niveau normal, entérine cette hausse.
Le deuxième point, c'est que les vins de Bourgogne sont de plus en plus demandés, par une clientèle prête à mettre le prix pour obtenir ces cuvées rares (par rapport aux grands vins du Bordelais, les quantités bourguignonnes sont très faibles). La clientèle étrangère joue là un rôle prépondérant : les vins bourguignons représentent le raffinement à la française, un sommet pour les amateurs éclairés, du luxe en bouteille, qui plus est pour les Hospices et la tradition qu'est leur vente aux enchères annuelle.

La Pièce des Présidents : 420.000 euros

Le prix marteau de ce lot de 2 pièces de Corton Grand Cru Clos du Roi Cuvée Baronne du Bay est le second prix le plus élevé enregistré. Le premier fut la pièce des Présidents 2015, une seule pièce de 228L de Corton Renardes Grand Cru, adjugée pour 480.000 euros.

Les 4 présidents, Agnès B, Julie Depardieu, Charles Aznavour et Marc-Olivier Fogiel, représentaient des associations caritatives au profit de la recherche environnementale (Fondation Tara Expéditions), de la recherche sur Alzheimer ou encore de la recherche sur le cerveau et les maladies neurologiques. Ensemble, ils ont suivi et souvenu la montée des enchères, qui s'est achevée par l'acquisition par la maison Albert Bichot, de ces deux pièces de vin.

Record pour une pièce : 118.000 euros

Parmi les chiffres étonnants, le prix de la pièce la plus chère (hors Pièce des Présidents). Il ne dépassait jamais 70.000 euros. Première exception fut faite en 2015, où les pièces de Clos de la Roche grand cru furent adjugées entre 105 et 110.000 euros. Cette année, c'est le Bâtard-Montrachet Dames de Flandres qui rafle la mise. Si le 2016 avait été vendu 73.000 euros, le 2017 s'est acheté 118.000 euros.

Pour information, c'est équivalent à un prix en bouteille qui dépasserait 650€ TTC.
Certes, c'est un très grand vin, dans un millésime qui s'est montré particulièrement favorable à la Côte de Beaune et à ses blancs. Mais on trouve aujourd'hui chez des cavistes des cuvées à moins de 200€ de ce même grand cru. Un tel écart de prix se justifie-t-il ?...

Crédit photo : France 3 Bourgogne


Quelques mots sur l'auteur : Julie

La créatrice et rédactrice-en-chef de la Feuille de Vigne partage son temps entre un bureau (avec vue sur les vignes) et les vignes de France et d'ailleurs, et ne cache pas son intérêt pour les bouteilles les plus surprenantes, les vignobles les plus inattendus, et les vins étranges et étrangers.


Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.