Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Billet d'Humeur

Le 30/05/2012 par Olivier Lebaron

"J'avais un beau métier: Vigneron!"

Cette phrase raisonne comme le glas d’un clocher, dans un village sans âme, déserté. A la lire, la relire, j’ai mal. Etrangement, l’homme qui a écrit ces mots, ne le donne pas à penser, je veux dire, à le voir, on ne s’imagine pas qu’il puisse déclarer cette sentence. Alors pour quelles raisons, ce vigneron* de 57 ans en est-il arrivé là?

 

"Nous finirons comme les Indiens d’Amérique dans des réserves"

C’est radical. Pour lui, aujourd’hui le vigneron ne fait plus vraiment partie du territoire. D’autres ont pris sa place: les promoteurs immobiliers autour des villages et au bord de la côte Méditerranéenne, les zones industrielles et commerciales, les terres en jachères, abandonnées. Face aux contraintes grandissantes de production agricole, aux réseaux de distribution centralisés dans les enseignes des grandes surfaces, à l’explosion des charges, "l’exploitant est étouffé et surtout soumis au système, puisque les alternatives n’existent pratiquement plus. Quand l’agriculteur a les possibilités de vendre ses parcelles en terrain à bâtir, eh bien il vend, content de rentrer ce pécule inespéré."

Vigneron: un métier de FOU

Le vigneron passe de moins en moins de temps dans ses vignes. Il doit dorénavant cultiver l’art d’être polyvalent. Comme tout chef d’entreprise, la mondialisation et la modernité le poussent indubitablement vers des compétences de plus en plus diverses à acquérir, pour simplement faire du vin.

A la vigne, il faut maîtriser sa technique pour produire mieux, plus sainement, en orientant ses pratiques aux nouveaux goûts normalisés des marchés à l’export. La distribution quant à elle, réclame son lot de procédures pour garantir des exigences de traçabilité indispensables pour espérer vendre ses bouteilles. Rajoutez à cela des qualités de commercial, de négociateur, de marketeur et de logisticien, sans oublier la maîtrise de l’anglais et depuis peu du mandarin!

Tu vivras comme un roi!

"Le Roussillon, avec son abandon des terres cultivées est en passe de devenir la «future maison de retraite de l’Europe». Bravo à tous ceux qui ont contribué à cet état de fait. Je me souviens à mes débuts, tout était plus simple et les gens finalement étaient plus heureux. J’allais tailler la vigne, ramasser les sarments, je m’occupais du chai, je vivais au rythme de la nature. Mon père me disait : «tu vois plus tard tu vivras comme un Roi», le royaume à disparu sous les ronces."

*Ces mots sont ceux du vigneron Jean Michel Parcé du domaine du Mas Blanc à Banyuls dans les Pyrénées Orientales. La famille Parcé a vu le métier de vigneron bien changer surtout la dernière génération à qui pourtant l’on prédisait un avenir radieux!

Olivier Lebaron - Showviniste

Crédit photo: Olivier Lebaron

Domaine du Mas Blanc – 9 Avenue du Général de Gaulle à Banyuls – Site web du domaine du Mas Blanc


Quelques mots sur l'auteur : Olivier Lebaron

C'est le vin qui a guidé ses pas vers le Languedoc, à Pézenas où Olivier Lebaron vit maintenant. Témoin vibrant d'un patrimoine en mouvement dans ce pays d'art et d'histoire, il sillonne la vigne à la recherche de vignerons atypiques dont il fait partager la rencontre sur son blog ShowViniste, qu'il définit comme le "blog citoyen du vin". Par son regard décalé du vignoble, il aime à illustrer ses articles d'images originales et soignées.

Responsable Marketing et Technologie pour Vitisphere, Olivier Lebaron se distingue également par son ouvrage pédagogique "Vin, Internet et Mobilité: la révolution", paru en 2011 aux éditions Féret. En pro des réseaux sociaux, vous pouvez le retrouver sur son profil Facebook, sur Twitter (@ShowViniste) et aussi sur Pinterest.


Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.