Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Découverte

Le 13/06/2012 par Julie

Le vigneron est-il un entrepreneur comme les autres?

Le vigneron est-il un entrepreneur comme les autres?

Pour tout amateur de vin, le métier de vigneron est un métier à part: le vigneron est celui qui sait, à partir de quelques hectares de terre et plants de l'espère Vitis Vinifera, transformer un jus de raisin en un vin aux mille parfums, un nectar dont on peut se régaler sans se lasser, avec modération bien entendu. Mais à plus grande échelle, qu'en est-il?

C'est semble-t-il également l'avis des banques, et de la BNP en particulier, qui a inauguré il y a quelques jours une "Maison de la Viticulture" à Châteauneuf-du-Pape, après avoir ouvert des établissements similaires à Beaune, Colmar et Epernay les années précédentes. Ces Maisons de la Viticulture sont une déclinaison des "Maisons des Entrepreneurs", dont une cinquantaine déjà est implantée sur le territoire français.

La déduction est logique: le vigneron est un entrepreneur "à part".

Un entrepreneur comme les autres?

Mais un entrepreneur d'abord. A savoir un chef d'entreprise, qui gère lui-même son entreprise des achats à la commercialisation, en passant par le patrimoine. Tel un agriculteur ou un petit commerçant, son patrimoine personnel n'est souvent pas bien distinct de celui de son entreprise. Les propriétés sont souvent "familiales", avec toute une série de règles régissant la succession et la rendant parfois plus complexe qu'une cession.

Comparé avec l'entrepreneur "créateur d'entreprise", le vigneron est lui aussi sur tous les fronts, à gérer la comptabilité, la vente, les achats, la production, les investissements mobiliers et immobiliers, le marketing, la communication, les ressources humaines…

Mais pour une banque, l'essentiel est dans le type de besoins, à la fois en gestion des comptes personnels, professionnels, et du patrimoine. Avec des besoins de financement dans toutes les catégories, et pas nécessairement l'envie d'aller voir dans 3 agences différentes des gens à qui tout le dossier est à ré-expliquer.

Le vigneron: une profession bien "à part"

Mais si on comprends bien l'intérêt d'avoir des équipes dédiées pour traiter à la fois les besoins professionnels et personnels d'un entrepreneur, pourquoi distinguer le vigneron plus que l'éleveur, l'agriculteur ou le libraire?

Plusieurs choses:

  • La concentration géographique: plus que pour d'autres professions, traiter les vignerons avec un égard particulier est plus "rentable".
  • Les spécificités techniques: besoin de terres et de matériel de production important et coûteux, part des exportations dans les revenus, rôle du marketing, etc.
  • L'exportation: n'oublions pas que le vin est un des rares produits pour lesquels le lieu d'origine et de production est un critère capital, qui fait que le vin est le produit français qui s'exporte le mieux, et le plus
  • Les similarités, enfin: deux exploitations ne sont jamais identiques mais ces critères font que leurs profils financiers ont des similarités, sont influencés par les mêmes facteurs et ont tendance à être influencés de la même manière, en particulier au sein d'une région donnée.

Alors on supposera que, pour un vigneron, c'est plus important d'avoir un interlocuteur qui s'y connaît en viticulture plus qu'en agriculture ou en activité de petits commerces. Mais, d'une manière plus globale, ces éléments font que, plus que pour beaucoup d'autres professions, la solidarité et l'entraide peuvent être de mise dans la viticulture, au sein des interprofessions et d'associations diverses notamment. Qu'une banque suive le mouvement était donc plutôt logique, non?

Photo: de gauche à droite: Frederic Levesque, Directeur de La Maison de la Viticulture de Châteauneuf du Pape; Françoise Puzenat, Directrice des Agences BNP Paribas du Vaucluse; Jean-Pierre Boisson, Maire de Châteuneuf du Pape; François Villeroy de Galhau, Directeur Général Délégué du groupe BNP Paribas; Gérard Uzel, Directeur du Réseau Méditerranée BNP Paribas; devant la Maison de la Viticulture de Châteauneuf du Pape lors de son inauguration le 31 mai 2012


Quelques mots sur l'auteur : Julie

La créatrice et rédactrice-en-chef de la Feuille de Vigne partage son temps entre un bureau (avec vue sur les vignes) et les vignes de France et d'ailleurs, et ne cache pas son intérêt pour les bouteilles les plus surprenantes, les vignobles les plus inattendus, et les vins étranges et étrangers.


Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2017

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.