Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Billet d'Humeur

Le 9/01/2012 par Maxime

Comment peut-on être caviste?

Comment peut-on être caviste?

La vente est un métier ingrat. Encore plus peut-être quand il s'agit de vente en magasin, au contact direct du consommateur final.

Vous êtes caviste? Pas de chance!

Entre les remises en rayon et le nettoyage quotidien, les heures creuses et pleines se suivent sans se ressembler, et attention à votre dos (une bouteille = 1,2 kg, vous les portez souvent par 6 ou 12). Les clients ne savent pas ce qu'ils veulent, ne sont pas toujours sobres, et adorent tout particulièrement vous raconter leur vie et poser des questions pendant une demi-heure dès que 5 autres personnes patientent derrière eux. Quand ils ne vous prennent pas de haut, estimant que de toute façon vous n'y connaissez rien en vin.

Mais quand on est caviste, tout ça n'est rien. Ce n'est rien pour une raison principale: le client qui passe votre porte vient faire un achat "plaisir".

Il n'a (généralement) pas besoin de vin, il veut une ou plusieurs bouteilles de plaisir liquide, pour lui ou pour ses proches. Il aime ça. Parfois autant que vous. Il est souriant, et vous avez au moins un point commun: vous aimez tous deux le vin.

Certes il n'est pas toujours affable ni ouvert d'esprit, il est parfois pressé et désagréable, mais on se souviendra bien plus volontiers de celui qui a découvert un cru délicieux grâce à vous, de celui qui vous donnait ses recettes préférées, celui pour qui vous ouvriez une bouteille en dégustation de temps en temps, celui avec qui vous avez partagé plus qu'un acte de vente: une passion.


Quelques mots sur l'auteur : Maxime

L'équipe de la FDV ne manque pas de profils atypiques, et Maxime ne fait pas exception à la règle. Il a appris le vin "sur le tas", se formant au gré de ses voyages auprès de sommeliers, d'oenologues, de vignerons, de cavistes et de négociants. Ses périples dans les vignes doivent bien le changer de ses années sur les bancs de la faculté de droit. Mais, qui sait, ces dernières peuvent toujours servir, surtout dans un secteur où la régulation est de mise!


Partager cet article :

Articles liés :

Côté Culture

Trois cavistes parisiens hors des sentiers battus

Découverte

Une bonne tranche de vins corses, avec Nicolas Stromboni, caviste à Ajaccio

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2013

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Toutes les rubriques

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.