Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Découverte

Le 15/05/2012 par Antoon the Wine Patriot

Qu'est-ce qu'un vin nature?

Qu'est-ce qu'un vin nature?

Existe-t-il une définition? Existent-t-ils vraiment? Que sont-ils? Le terme Nature souffre de contradiction: stricto sensu, il concerne le méthode de vinification et en rien le mode de culture de la vigne. Donc quelqu’un qui traite à outrance peut faire un vin nature!
Mais sans tomber dans l’excès, on peut facilement imaginer qu’un biodynamiste qui utilise un peu de soufre à l’encuvage et à la mise en bouteille pour préserver les arômes de son fruit ne fait pas des vins nature, et un vigneron "conventionnel" qui ne ferait aucun traitement derrière la récolte si!

Voilà une définition qui peut faire couler plus que de l’encre, surtout si on considère que le vin nature a été ressuscité, non seulement pour être au plus près de la nature (comme son nom l’indique), mais aussi pour se soucier de la santé du consommateur.

La vinification entièrement "nature" n'est pas forcément possible

En effet, un vin est dit nature lorsqu’il n’y a aucun intrant: ni soufre, ni levures exogènes et autres produits œnologiques (même le blanc d’œuf est proscrit). On peut voir ici l’intérêt pour ceux qui étaient bannis de la planète vin par leurs allergies.

Si l’on prend le terme "nature" pour ce qu’il est: l’homme n’intervient pas. Or pour faire du vin, il ne fait que ça (de la plantation à la mise en bouteille)!
"Nature" n’est donc pas totalement exact, le vin n’est pas naturel en tant que tel puisque l’on doit cultiver une vigne pour produire un raisin, qui deviendra vin puis dévira si on le laisse à l’air.

Faire du vin implique justement une surveillance de tous les instants lors de son élaboration (protection face à l’oxydation par un ouillage, par un inertage à l’azote ou CO2 …) et jusqu’à la mise en bouteille. Le terme "ressuscité" (concernant le retour aux vins nature) n'est pas pour autant tout à fait vrai, si on considère qu’avant l’usage du soufre pour la conservation, nos prédécesseurs usaient d’aromates, de miel… pour aider le vin à survivre à son transport. On soulève ici le problème de conservation du vin nature. Elle est en effet très difficile et demande le "maintien" d’une température basse (inférieure à 12°C) afin de ralentir si ce n’est de bloquer les activités microbiologiques.

Le vin nature n’est pas forcement meilleur pour la santé qu’un autre vin

Second sujet: le vin nature est-il meilleur pour la santé? Pas forcément. On peut même affirmer vu l’oxydation des polyphénols, due à l’absence de conservateur (soufre), qu’il est moins pourvu en antioxydants. Pour les autres composés tels que les éléments minéraux, on peut considérer qu’il n’y a pas de différence.

Le vin nature est sans doute une mode lancée par des bobos en quête de naturel, de découverte car chaque bouteille donne une expression différente. Les mauvaises langues diront que l’on a le privilège d’ouvrir une bouteille exceptionnelle ou plutôt exceptionnellement bonne pour une caisse de 12, pourvu qu’elle ne soit pas bouchonnée (à titre de référence, on considère une bouteille sur douze ayant une déviation due au bouchage en liège).

Cependant, nous devons admettre que le vin nature est une voix (et une voie) pour ceux (les allergiques) qui étaient jusqu’à là exclus du monde du vin. Et également une piste de réflexion, car rien n’empêche de faire des vins au plus proche de la nature sans correspondre au non-interventionnisme mais au moins simplement (ce qui demande encore plus d’effort, de précision, d’observation, de savoir …).
D'un autre côté, un vigneron soucieux de la nature et de sa pérennité, ainsi que de la santé de son consommateur, est loin de faire un vin classé "nature"; pourtant il la respecte bien plus et garantit un vin de qualité.

La viticulture et l’œnologie contemporaines sont en train de prendre le sillon "nature". Il n' a qu’à voir l’expansion du bio et de la biodynamie, qu'à entendre les vignerons soucieux de la santé du consommateur, prenant soin du raisin, faisant un vin qui est l’expression d’un terroir. Tout cela passe par une prise de conscience dans le sens de la nature.

Un homme m’a justement dit récemment qu’un vin nature devait exprimer son terroir: le débat reste ouvert…

Antoon, The Wine Patriot


Quelques mots sur l'auteur : Antoon the Wine Patriot

Antoon Laurent s'auto-définit comme The Wine Patriot avant tout. Sa patrie? Le monde du vin, sous toutes ses coutures. Ingénieur vitivinicole de formation, vivant et travaillant depuis plusieurs années à Cognac, c'est un dégustateur hors pair qu'il est plus fréquent de croiser dans les vignes et les caves que derrière un bureau.

Antoon The Wine Patriot sur Facebook: Facebook.com/antoon.laurent


Partager cet article :

Articles liés :

Billet d'Humeur

Pourquoi faire un vin nature quand on s'appelle Gérard Bertrand?

En Images

Les vins nature du Clos des Cimes

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2014

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Toutes les rubriques

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.