Profitez de l'offre spéciale La FDV!
Découverte

Le 20/11/2012 par Antoon the Wine Patriot

Le Domaine des Hautes Glaces

Le Domaine des Hautes Glaces

Alors que l’hiver tombe sur le massif, il est temps de prendre quelques goulées de remontant pour ceux qui travaillent dehors, de prendre un verre de fin de journée de travail, ou un au coin du feu…
Bref, tant de moments pour prendre un verre pour se donner chaud, se donner du courage, prendre force comme on dit là haut, mais aussi pour se détendre et partager un moment de quiétude.

Ah! quel verre: une gnole, la liqueur des bronzés (1 d’eau de vie, 500g d’échalotes, 250g d’ail, et en sus un crapaud séché)…?
Personnellement, j’ai choisi un Whisky, pas n’importe lequel, celui de deux passionnés de bonnes choses: Frédéric Revol et Jérémy Bricka, Ingénieur Agronome pour le premier et Ingénieur Oenologie pour le second.

Et c'est au col des Accarias, en Isère, où tous les éléments identitaires sont réunis, que prend naissance le Domaine des Hautes Glaces!

Un whisky bien isérois

Jéremy, pourquoi se lancer dans une telle aventure? Expliquez-nous comment cette idée à germé (sans faire de jeu de mots).
Un whisky made in "chez nous", de l'orge à la gorge!L’idée a germé dans la tête de Frédéric qui s’est lancé dans ce projet un peu fou: "il y a tout ici pour faire un Whisky d’exception, made in chez nous, à la vigneronne" m’a-t-il annoncé. C’est-à-dire de maitriser (dans un souci de qualité et d’éthique) l’ensemble du process, de la culture des céréales à la mise en bouteille, de l’orge à la gorge!
Au cours de soirées de bonne bouffe avec de bonnes quilles, au fil de discussions d’amitié où nous refaisions le monde… Que faire de nos vies? Avec les avancées de Frédéric, s’est peu à peu dessinée l’idée de s’associer.
Nous sommes tous deux d’une grande sensibilité, le détail, la précision des choses, l’attention à la nature, et l’intérêt à l’humain nous ont conduits à créer ensemble le Domaine des Hautes Glaces.
Travailler pour nous et partager aux autres notre passion de cultiver un terroir dans son ensemble car aux Hautes Glaces tout vient du même endroit. Nous transformons tout de A à Z et gardons l’effet millésime témoignage de l’année dans son terroir.

Si je ne me trompe vous respectez tous les éléments, sur un pied d'égalité, et les prenez tous comme un "facteur identitaire", cette précision pousse donc au cru de terroir, et en isolant chaque terroir comme vous faites, vous devez arriver à une multitude de produits. Expliquez nous les différentes productions et leur philosophie.
La philosophie générale est de respecter l’expression que nous délivre notre terroir et de l’exaucer.
Des whiskies de terroir, en orge et seigle maltéesL’avantage du dimensionnement de notre distillerie est qu’un brassin correspond (après une double distillation à repasse) à environ 200 litres de distillat entonnés dans des barriques de 228 litres, ce qui permet de bien tracer les lots. L’idée de séparer nos différents terroirs est de pouvoir discerner et assimiler leurs influences. C’est l’avenir qui nous dira s’il y a un intérêt à faire des assemblages ou non.
Les Hautes Glaces travaillent uniquement le malt. Ils proviennent d’orges (barley) et de seigle (rye).
Notre cuvée Principium, futur plus vieux whisky du domaine, est issue de l’idée originale et donc de notre première récolte en 2009. Nous la vendons sous la forme d’un droit de tirage avec une bouteille vide, que l’acquéreur pourra venir remplir à partir du printemps 2014 (mais dans 10, 15 ou 25 ans s’il souhaite attendre…!) Pour qu’une eau de vie de malt devienne Whisky Single Malt, il faut 3 ans d’élevage minimum.
Nous avons plusieurs cuvées issu de la moisson 2010 qui sont à ce jour des Eaux de Vie d’orge appelées: New New Organic Spirit (L10#01 mis en bouteille après 2 mois; L10#02: après 1 an d’élevage; à venir: L10 03 après 2 ans d’élevage). "Organic" car nous travaillons en BIO.
Nos premiers Whiskies en tant que tels seront commercialisés en 2014.

La Woska. La quoi? Woska!

Expliquez nous votre innovation, la "Woska", c’est la première fois que j’entends ce nom qui semble être une contraction entre le Whisky et la Vodka?
En effet, notre Woska issue de seigle (Serac) est à mi-chemin entre le Whisky et la Vodka. Le distillat passe 3 fois dans notre alambic à repasse, ce qui affine le cœur de chauffe et palie le non élevage par des arômes déjà très complexes. Quand on distille (ndlr: dans un alambic à colonne), on perd des choses; ici nous concentrons sans dépouiller et nous gardons énormément d’aromaticité.
L’idée des Woskas est de toucher les gens qui ne sont pas forcément amateurs d'eaux de vie, mais qui aiment les produits de goût qui dévoilent une origine, et racontent un cheminement.
Vous pouvez la consommer nature, en cocktail, et par exemple en cuisine comme dans des salades de fruits, ou sur des crêpes avec des zestes d’agrumes…

L'avis du Wine Patriot
La Woska sur glace, un délice!Personnellement, je la préfère sur glace afin d’en prendre toute la saveur: le nez exhale un parfum très subtil de fleurs de montagne, d’anis et de réglisse. La bouche est d’une texture lactée avec une finale douce et persistante. Elle offre une retro-olfaction sur le noyau d’amande avec des notes épicées.

Jérémy m’explique qu’avec Frédéric, ils ont pris le parti de faire du 100% Français bien sûr avec des matières premières (céréales et eaux) issues du terroir, mais aussi par l’utilisation d’Alambics conçus en Charente, et des fûts de chêne français. Il m’avoue également que le temps est difficile à gérer, entre produire et arriver à se faire connaitre pour vendre. Et qu’il a été encore plus difficile d'investir et de commencer à faire son "stock" d’eaux de vie, afin d’asseoir les qualités futures des Whiskies. Mais que la qualité de leurs breuvages et de leur Whisky en devenir a déjà séduit bon nombre de cavistes, mixologistes, tables gastronomiques… et consommateurs lambda (dont moi pour tout avouer)!

Cette jeune entreprise qui ne manque pas d’originalité et de qualité est sans doute promis un bel avenir car pour les eaux de vie, l’avenir appartient aux anges.

Antoon - The Wine Patriot

Vous retrouverez sur leur site toute la passion (dans toute sa et ses précisions) Domaine des Hautes Glaces, en attendant de retrouver leurs bouteilles à vos tables.


Quelques mots sur l'auteur : Antoon the Wine Patriot

Antoon Laurent s'auto-définit comme The Wine Patriot avant tout. Sa patrie? Le monde du vin, sous toutes ses coutures. Ingénieur vitivinicole de formation, vivant et travaillant depuis plusieurs années à Cognac, c'est un dégustateur hors pair qu'il est plus fréquent de croiser dans les vignes et les caves que derrière un bureau.

Antoon The Wine Patriot sur Facebook: Facebook.com/antoon.laurent


Partager cet article :

Commentaires :

Découvrez notre guide de la Foire Au Vin 2016

Archives par rubriques

Choisissez la rubrique à l'aide du menu ci-dessous :

Archives par auteur

Choisissez l'auteur à l'aide du menu ci-dessous :

Soutenez la Feuille de Vigne

Vous aimez nos articles? Venez grossir nos rangs et discuter avec notre équipe sur Facebook.